2685660120_b2e4353ba5.jpg

L’isolation doit être un choix prioritaire dans la rénovation thermique d’une habitation. En effet, plus de 30% des déperditions de chaleur se font par la toiture.
C’est donc le poste qui permet de faire le plus d’économies d’énergie. De plus, c’est la zone qui reste la moins coûteuse à traiter, ce qui lui procure un retour sur investissement très rapide.

L’air chaud étant plus léger que l’air froid, la chaleur a tendance à monter vers les pièces se situant à l’étage de l’habitation. Ainsi, il est possible de diminuer sa facture de chauffage de l’ordre de 30% en réalisant simplement l’isolation de la toiture !


COMBLES PERDUS

Le principe de l’isolation est de créer une barrière thermique entre les milieux extérieurs et intérieurs de l’habitat. Pour le cas du comble perdu, l’idéal est d’avoir l’isolation directement au plus proches des pièces à vivre, soit au niveau du plancher des combles.

La technique la plus efficace pour créer cette barrière consiste à projeter l’isolant sous forme de flocons. Pour ce faire, une machine spécifique (cardeuse) va avoir pour rôle d’aspirer le produit d’un côté, le brasser, et le propulser directement dans le comble perdu emprisonnant l’air statique entre les fibres de la laine.

L’avantage est que le soufflage permet d’atteindre les moindres recoins et zones parfois inaccessibles tout en s’insérant dans les moindres recoins, ne laissant la place à aucun pont thermique. De plus, cette méthode permet de ne pas être limité dans l’épaisseur de l’isolant installé, il est donc possible d’avoir une isolation optimale adaptée aux besoins de chaque cas particulier.

 

COMBLES AMENAGES

Dans le cas où les combles sont aménagés, il est tout de même possible de remplacer une isolation vieillissante. Pour ne pas passer par l’intérieur et engendrer des travaux supplémentaires indésirables, il faut envisager la dépose de la toiture. La méthode consiste à retirer les tuiles progressivement, évacuer l’ancien isolant devenu obsolète, et mettre en place le nouvel isolant sous forme de panneaux roulés.

Les progrès dans le domaine ont permis de créer des isolants avec un excellent rapport épaisseur/résistance thermique. C’est pourquoi, peu importe la configuration de l’habitation, il est toujours possible d’avoir une isolation performante.

 

MURS EXTERIEURS

Les murs extérieurs ne sont pas un point à négliger, notamment pour les maisons datant d’avant 1974, rarement isolées par l’intérieur. Les pertes énergétiques par ces zones sont estimées à 25% des pertes globales de l’habitat. L’isolation des murs par l’extérieur à l’avantage de couper tous les ponts thermiques des parois verticales, en répondant au principe de l’enveloppe globale. En plus, elle n’empiète pas sur la surface habitable de l’habitation et prolonge durablement la durée de vie du revêtement de façade posé dessus.

Deux possibilités s’offrent au particulier : des plaques de polystyrène chevillées sur l’actuelle façade, revêtues d’un crépi minéral ou alors de laines minérales montées sur une armature métallique habillée d’un bardage bois.